Lieu de passage créé juste après l’ouverture du Mur Berlin, novembre 1989

Le 13 août 1961, le gouvernement de la RDA ferme la frontière avec Berlin-Ouest.

Le 22 août, le Ministère de l’Intérieur de RDA fixe 7 points de passage par la rue et un passage par voie ferrée. Le passage à l’Ouest est interdit aux Berlinois de l’Est ainsi qu’à l’ensemble des citoyens de la RDA .

Du 9 au 14 novembre 1989, la RDA ouvrit 10 nouveaux postes-frontière, parmi lesquels certains à des endroits symboliques comme la Potsdamer Platz, le Pont Glienicke (lieu d’échanges des espions entre les deux blocs) et la Bernauer Strasse. Une foule nombreuse se rassemblait en ces lieux, attendant l’ouverture du passage et saluant par des cris de joie l’enlèvement de chaque plaque de béton qui constituait le Mur. Le 22 décembre, une partie du Mur fut enlevée à la Porte de Brandebourg en présence du Chancelier Helmut Kohl et du chef du gouvernement est-allemand, récemment nommé, Hans Modrow.

Photo Philippe Maupetit / Texte Wikipedia deutsch + Berliner Senat

Dijon, du 7 au 26 novembre 2019. Exposition Mur(s) 1989 : 2019

Rue Buffon

Ecole du Nord, Place de la République

Place de la Sainte Chapelle

Maison Rhénanie-Palatinat

Il y a 30 ans, le Mur de Berlin s’effondrait

La Maison de Rhénanie PalatinatPhilippe Maupetit et la Ville de Dijon vous proposent le regard croisé dans le temps du Photographe autour de quatre thématiques : le Mur, la Destruction, l’Ouverture et enfin la Mémoire.

Philippe Maupetit, photographe du quotidien régional Le Bien Public à l’époque, était en novembre 1989 à Berlin pour saisir l’événement. 30 ans après, il pose un nouveau regard sur les lieux de cette ville devenue la capitale d’Allemagne.

L’exposition s’affichera de la Maison Rhénanie Palatinat au cœur de la ville, en passant par les murs de l’école du Nord, place de la République, de la rue Buffon, et sur des reproductions des éléments du mur de Berlin place de la Sainte Chapelle.

map

À découvrir dans le livret de l’exposition : les paroles qui ont marqué les événements, les moments forts de l’histoire du Mur et les ressentis de dijonnais 30 ans après sa chute.

Pour en savoir plus le photographe : visitez le site internet de Philippe Maupetit

En partenariat avec Philippe Maupetit, la ville de Dijon et avec le soutien financier du Goethe-Institut